Enquête régionale – Les stéréotypes, encore et toujours !

Ah, mais je me sens tellement plus proche des protestants !” Qui n’a jamais entendu cette phrase dans son entourage ? A celui ou celles à qui vous dites, au détour d’une conversation, que vous êtes protestant, la réponse qui revient le plus souvent (après “je ne connais rien à la religion…”) est certainement celle-ci.

Un pasteur protestant généré par l’intelligence artificielle

Ainsi, les protestants bénéficieraient, semble-t-il, d’un capital sympathie bien installé. Amusons-nous à tester ces stéréotypes en interrogeant Chat GPT : 

 

Un des stéréotypes les plus répandus est que les protestants sont austères et stricts dans leur pratique religieuse. Cependant, la réalité est beaucoup plus diverse. Bien qu’il y ait des branches protestantes plus conservatrices, beaucoup de protestants en France adoptent des pratiques religieuses et des modes de vie modernes, reflétant la diversité de la société française. 

 

Un autre stéréotype est que les protestants sont fermés aux autres cultures et religions. En réalité, de nombreux protestants sont engagés dans le dialogue interreligieux et interculturel, promouvant la tolérance et le respect mutuel. Leur histoire de persécution en France les a souvent rendus plus sensibles aux questions de justice sociale et de solidarité. 

 

Un troisième stéréotype est que les protestants sont tous issus de familles aisées et éduquées. Bien qu’il y ait une forte présence protestante dans certaines classes sociales et régions, il existe également une diversité économique parmi les protestants en France, reflétant la diversité socio-économique du pays dans son ensemble. 

 

Enfin, un dernier stéréotype est que les protestants sont politiquement conservateurs. Alors que certains protestants peuvent avoir des opinions conservatrices, de nombreux autres sont engagés dans des causes progressistes telles que les droits de l’homme, l’environnement et la justice sociale.”

Contact

    Cela se confirme, Chat GPT comme les autres IAG testées dressent un tableau, certes convenu, mais largement favorable à ce qu’il définit comme “un tissu complexe d’histoire, de croyances et de dynamiques sociales.”

     

    Dynamiques sociales justement. Aucune des nombreuses IA génératives testées ne mentionnent la foi, et très peu parlent de religion. Ainsi, se sentir “proche des protestants” par l’angle sociétal peut être un bon début mais la question de la spiritualité et de la foi pourrait aussi être interrogée. 

     

    C’est une des ambitions de l’enquête en préparation, qui sera adressée à tous vos contacts d’ici quelques semaines. Plus large sera notre panel, plus fiables seront les informations récoltées. Nous compterons sur vous pour diffuser largement cette enquête et ainsi, aller plus loin que les stéréotypes de l’intelligence artificielle générative.

     

    Constance WIBLE

    Contact