Edito vidéo – Avril 24

Cliquez sur l'image !

Afin de visualiser les vidéos il est nécessaire d'accepter les cookies de type analytics

Est-ce que les chrétiens ont quelque chose de spécial à dire sur l’écologie ?

« Terre d’Espérance »

 

C’est le titre que nous avons donné au festival familial que notre Église organise dans le magnifique parc du temple de Boissy-Saint-Léger le 4 mai prochain. C’est un festival qui se veut ouvert à tous, quel que soit son âge, sa religion, sa conviction, son engagement politique ou son agacement au sujet de l’écologie. Nous avons voulu organiser une grande journée où chacun peut venir, seul ou en famille, quand il veut, pour une heure ou pour toute la journée. On vient s’informer, discuter, écouter, débattre, comprendre mais aussi et peut-être surtout pour rencontrer, prier, jouer, chanter, rire, manger ensemble, écouter de la musique, planter des arbres et partager tout ce que les chrétiens peuvent dire, penser et faire au sujet de l’avenir de notre planète… Ah bon ? Parce que les chrétiens ont quelque chose de spécifique à dire sur le sujet ? Ils ne se contentent pas de répéter ce qu’on entend déjà partout ailleurs sur l’importance de trier ses poubelles, de ne plus voyager en avion ou de changer sa chaudière à fioul ? Parce que vous pensez qu’il y a un chemin pour une parole spécifiquement chrétienne qui ne soit ni une parole politique partisane ni une fuite devant les réalités sombres qui sont déjà à l’œuvre ? Oui nous pensons qu’il y a une place pour une petite voix chrétienne qui dise autre chose, qui aide à voir autrement, une parole qui parle au cœur et qui change les cœurs, une manière de se situer à la racine du problème… En fait, tout est dans le titre.

Contact

    « Terre d’Espérance » ? Pourquoi un tel titre ?

     

    Parce que notre foi chrétienne nous pousse résolument vers l’espérance d’une vie vivante et non vers la mort. Parce que l’espérance qui nous habite nous permet de nous engager et de nous battre dès aujourd’hui avec la confiance folle de celles et ceux qui croient à la résurrection comme une force de recréation déjà à l’œuvre et pas encore achevée à laquelle nous pouvons prendre part dès maintenant. Parce que nous choisissons d’être nous aussi des agents propagateurs de la recréation du monde. Parce que, comme les enfants, notre regard est tourné vers demain et non vers le passé.

     

    Parce que notre regard sur le monde tel qu’il est ne veut pas se laisser capturer ou fasciner par la « mauvaise herbe » qui pousse parce que nous l’avons plantée nous-mêmes, nous choisissons résolument de prendre soin du « bon grain » qui pousse lui aussi parce que nous l’avons planté. Nous voulons être les disciples de Celui qui prend soin de tous ceux qui souffrent, y compris les lys des champs et les oiseaux du ciel qui ne sèment ni ne moissonnent, y compris les petits chiens qui ramassent les miettes qui tombent de nos tables bien garnies, y compris les aveugles sur le bord du chemin, y compris les paralysés par la peur et l’inquiétude du lendemain. Parce que nous refusons obstinément de nous laisser enfermer dans les clivages qui nous traversent et nous déchirent entre les générations, entre les pro et les anti, entre les militants et les agriculteurs, entre les éco-angoissés et ceux qui s’en moquent, entre celles et ceux qui pensent que l’Église en fait trop sur ce sujet et celles et ceux qui pensent que l’Église n’en fait pas assez, nous croyons avec joie que la communion et l’amour sont les seuls forces capables de soigner et de guérir les maux de cette terre.

     

    Parce que notre espérance concerne cette vie-ci sur cette terre-ci, si belle et si fragile, celle-là même que Dieu admire depuis le commencement de sa création par son cri de contemplation : « Que tout cela est beau ! vraiment très beau ! » Parce que nous croyons avec force que ce regard d’émerveillement que nous portons avec Dieu sur ce monde que nous aimons tant est une force de transformation bien plus puissante que toutes les culpabilités.

     

    « Terre d’Espérance » 

     

    Tout simplement parce que nous aimons la vie vivante ici et maintenant.

     

    Alors venez nous rejoindre : Samedi 4 mai de 9h à 21h à Boissy-Saint-Léger.

     

    Pasteur Samuel AMEDRO

    Contact