Trois axes prioritaires pour la vie régionale

1. “L’annonce d’abord” : Nous voulons soulager et dépolluer autant que possible le travail des Églises locales des contraintes et des questions secondes (administratives, techniques, immobilières, juridique, financières, communication… etc.) qui pèsent sur elles et qui les détournent de leur mission centrale : l’annonce de l’Évangile. 2. “Choisir de grandir” : Nous souhaitons développer une démarche régionale volontariste de création de nouvelles implantations et de soutien à la croissance des Églises locales qui n’ont pas encore la masse critique notamment en aidant la mise en œuvre de projets missionnaires novateurs (présence sur le web, bassins démographiques nouveaux, églises impactées par le Grand Paris, synergies entre églises locales… etc.) 3. “Prendre soin du lien fraternel” : Nous voulons travailler au renforcement d’une estime réciproque pour rendre possible une synergie et un soutien mutuel qui fasse de la diversité théologique et spirituelle une richesse et un point fort de notre Église.

1.   Soulager les églises locales : « L’annonce d’abord »

 

  1. Objectifs :

Le CR se veut au service des Églises locales. Il souhaite aider pour consolider, restructurer, accompagner, alléger, soulager les églises locales afin qu’elles puissent se (re)centrer sur leur mission première : l’annonce de l’Évangile. Au plus proche des besoins du terrain, la question que nous voulons poser à chaque rencontre locale est : « Comment la Région peut vous aider et vous soulager ? »

 

  1. Actions :

  • Redéfinir les missions des commissions et des services et chercher des compétences
    • immobilière (offrir des études techniques aux paroisses, mutualiser les connaissances – par ex : handicapé – , le Cèdre pour les achats, offrir conseil/compétences pour l’Église verte, soutien technique aux travaux, état général des bâtiments)
    • financière (intégrer des trésoriers de grandes et de petites paroisses, spécialiste de Logéas, redéfinir les cibles et la façon de les fixer en veillant à une juste proportion entre les besoins locaux et la nécessaire participation à la caisse commune, garder l’attention à la solidarité nationale, offrir une compétence pour les questions d’assurances)
    • juridique (quelle complémentarité avec le national ? droit du travail, recours…)
    • service biblique : pour une lecture existentielle des Écritures qui nourrisse la foi de chacun sans que la Bible devienne la propriété intellectuelle des spécialistes
    • diaconie : pour aider les églises locales qui mettre en actes l’amour du prochain et la foi en la résurrection
    • jeunesse et catéchèse : pour mutualiser les compétences et les mette au service des paroisses qui en manquent
  • développer un service régional de communication pour offrir aux églises locales et les compétences et les outils nécessaires
  • apporter une aide technique et concrète sur les question internet, prise de son et retransmission vidéo
  • décentraliser des actions localement en utilisant la visioconférence (Zoom) pour ne pas toujours exiger un déplacement sur Paris
  • apporter un soutien réel et concret pendant les périodes de vacance pastorale (nommer un pasteur référent pour chaque paroisse vacante, solliciter la solidarité des pasteurs de la région et proposer une liste de prédicateurs laïcs formés, reconnus et volontaires, recensés via les consistoires)
  • Gestion de conflits : suggérer l’intervention du service de médiation plus souvent et plus tôt
  • Développer le programme des formations régionales au plus près des besoins
  • Partager les ressources existantes, dire aux paroisses ce qui existe, diffuser, faire connaître les bonnes idées et les bonnes pratiques (ne pas doublonner avec le national en diffusant ce qui existe déjà)

2.   Croissance et mission : “Choisir de grandir”

 

  1. Objectifs:

Le CR souhaite développer une vision clairement formulée et répétée : « Choisir de grandir ». Il s’agit d’une part d’aider les Églises « en survie » à sortir la tête de l’eau et d’autre part de solliciter et motiver les Églises locales « solides » pour essaimer et créer de nouvelles communautés. Pour y parvenir, il est nécessaire de quitter un état d’esprit décliniste : « Il faut toujours viser la lune car même en cas d’échec on atterrit dans les étoiles » (Oscar Wilde). Pour cela nous avons besoin de renforcer la confiance en soi de notre Église en prenant conscience de notre richesse. Puissions-nous nous sentir capables de sortir de notre pudique réserve et retrouver notre capacité à nous projeter dans l’avenir.

 

  1. Actions:

  • Mise en réseau des églises ayant des problématiques communes ; repérer les besoins lors des visites des membres du CR aux églises locales (à organiser au-delà des visites pour bilan sexennal) notamment en rassemblant les Églises impactées par les projets du Grand Paris
    • Champigny
    • Lagny-Chelles-Marne-la-Vallée (Bussy-Saint-Georges)
    • Choisy (Les Ardoines)
    • Créteil
    • Aubervilliers
    • Versailles
    • Corbeil-Évry
  • Soutenir et redynamiser les « petites » églises qui n’ont pas la masse critique pour les sortir de la « survie » en développant une synergie, un écosystème, un compagnonnage entre une « grosse » et une « petite » église (en s’inspirant du modèle « église dressée / église plantée » sans paternalisme ni arrogance)
    • Dreux
    • La Rencontre
    • Sarcelles
    • Étampes
    • Pantin
    • Cosne-sur-Loire
    • Châtillon – Coligny
    • Auxerre
  • Favoriser la création de nouvelles implantations par essaimage des grosses églises locales
    • Enghien
    • Saint Germain en Laye
    • Saclay
    • Étude sociologique, démographique à la maille de la région
  • Oser fermer certains lieux si besoin, pour investir ailleurs
  • Développer une Église sur le web par une stratégie spécifique
  • Discernement et formation des pasteurs et des équipes locales à vocation missionnaire
  • Formation des membres des Églises au témoignage personnel
  • Développer des outils de communication pour soutenir les projets de croissance des Églises locales. Mettre en synergie des outils de communication régionaux (site web, radio : Fréquence Protestante, Newsletter, réseaux sociaux, papier : Paroles Protestantes). Il faut valoriser ce qui marche ; faire venir l’acteur d’un projet réussi pour témoigner en réunion de CP ; partager ; faciliter la mise en réseau. Exemple de la région Ouest : chaque pasteur présente une action hors des murs sur le site de la région.
  • Développement d’un projet missionnaire auprès de la jeunesse notamment en renouant un lien fort avec le scoutisme unioniste : il est possible de recréer des groupes locaux de scouts !

 

3.   Prendre soin et renforcer le lien fraternel

 

  1. Objectifs :

Il s’agit pour nous de prendre soin de la fraternité qui nous est donnée et qui doit se recevoir. Ce n’est pas une fraternité psychologique (qui tenterait de mesurer l’affection réciproque) mais une fraternité spirituelle (qui s’enracine dans le lien unique et particulier de chacun avec le Christ) pour reprendre la distinction offerte par D. Bonhoeffer, De la vie communautaire.  

Nous voulons aider à retrouver la culture presbytérienne et synodale de notre Église. C’est en (re)découvrant que nous avons besoin (et envie) les uns des autres que nous pourrons reprendre un chemin commun (faire synode) et porter ensemble notre témoignage. Nous voulons que dans la région parisienne on mette la lumière sur la richesse des autres, dire du bien de l’autre pour favoriser l’estime réciproque.

 

  1. Actions :

  • Davantage soigner le lien lors des rencontres qui existent déjà (synodes, pastorales, assemblées de consistoire, rassemblements jeunesse…)
  • Honorer les événements organisés localement (ex : Melun, Saint Quentin, la nuit de la parole)
  • Provoquer un événement régional autour d’une église locale pour l’aider dans sa croissance. Créer l’événement en le préparant collectivement (genre « Protestants en fête ») pour gagner en visibilité – à quelle maille : région ou consistoire ?
  • Donner une vie et des responsabilités aux différents collèges
    • Présidents de CP
    • Trésoriers
    • Présidents de consistoire
    • Pastorales
  • Gestion de conflits : suggérer l’intervention du service de médiation plus souvent et plus tôt.
  • Prier les uns pour les autres ; porter les projets des uns et des autres dans la prière
  • Utiliser les outils de communication régionaux (site web régional, radio : Fréquence Protestante, Newsletter régionale, réseaux sociaux, papier : Paroles Protestantes) pour valoriser des projets et des réussites locales et inviter à les soutenir par la prière
  • Formation des cadres de l’église au fonctionnement institutionnel réformé et à notre culture ecclésiale (par ex : 3 fois une heure sur le net avant d’être élu CP)
  • Créer des documents brefs sur le fonctionnement et la culture de notre église, web-série
  • Avoir un document qui présente la Vision de notre Église au niveau de la région : où va-t-on ? pourquoi ? comment cela fonctionne ?
  • Rendre les documents accessibles (PV du CR, synode régional et national ; comment faire avec Regale dont l’accès dépend aujourd’hui d’un mot de passe attribué par le national)